la graciosa

  • La graciosa

    Petite île au nord de Lanzarote, toute en contraste. D'abord, le petit port qui reçoit 3 fois par jour la navette venant de Lanzarote (j'ai beau aimer le tourisme discret, je n'allais quand même pas y aller à la nage !):

    Caleta de Sebo

     

    Puis, à l'aide d'un VTT, j'ai traversé l'île, cap vers le nord. Il n'y a aucune route asphaltée. Il n'existe que quelques chemins de terre et de sable (dur pour les mollets). Le reste, c'est pour les randonneurs.

    Donc, après déjà quelques tours de roue, je croise le mont Las Agujas, avec ses dessins d'extra-terrestes. C'est le plus haut point de l'île, qui culmine à 266 mètres (c'est pour ça qu'ET a choisi cete endroit pour atterrir):

    Graciosa-Las Agujas

     

    En arrivant à son pied, au milieu d'une végétation rase et colorée, je découvre une petite surface cultivée (de cactus of course, les salades ça ne poussent pas bien sous ce climat) :

    Graciosa-culture

     

    En atteignant la côte nord, j'arrive sur la plage de Las Conchas, endroit paradisiaque et désert. Mélange des couleurs : le noir de la lave, le jaune chaud du sable fin, le vert tendre des plantes grasses, le bleu profond de la mer :

    playa de Las Conchas

     

    Là, petite halte bien méritée. Cependant, le vent du secteur nord, toujours assez fort dans cette région, empêche raisonnablement toute baignade. Pas grave, je passe plus d'une heure à essayer d'immortaliser LE rouleau (largement suffisant pour un surfeur lilliputien):

    Las Conchas-rouleau

     

    Puis je ré-enfourche mon VTT et suis le chemin (très ensablé sur cette partie) qui contourne les monts par le nord et redescend le long de la côte est de l'île. J'aperçois enfin les falaises de Lanzarote (faut pas râter le dernier bateau, sinon c'est la traversée à la nage pour de bon) :

    Graciosa-cote est

     

    Puis direction sud ouest, droit vers le village (enfin, presque...), à travers un paysage désertique, aride, caillouteux, creuvassé, presque lunaire (euh... c'est ce qui se dit en tout cas, je n'ai pas encore visité ce satellite pour l'affirmer) :

    Graciosa-chemin

     

    NB; je n'ai pas râté le bateau, mais j'ai eu mal aux fesses tout le lendemain. Les fauteuils des terrasses de café sont quand même plus confortables !