F-Provence-Alpes-Côte d'Azur

  • Amphitéâtre

    "L'amphitéâtre d'Arles date vraisemblablement de la fin du 1er siècle et mesure 136 mètres sur 107 mètres. L'arène  fait 69 mètre sur 40 mètres" (dit toujours mon précieux guide):

    Arles-arenes

     

    Je n'ai malheureusement pas pu le visiter pour cause de fermeture précoce : le soir même, un spectacle y était donné et les préparatifs allaient bont train. (ça, mon guide ne me l'avait pas dit !!!)

    Déçu

     

    Alors j'ai arpenté les ruelles adjaçantes, à la lumière des lampions :

    Arles-lampions

  • Théatre antique

    d'Arles toujours. "Carrière au Moyen-Age, réduit fortifié ensuite, il disparut complètement sous les habitations et ne fut dégagé qu'à partir de 1827" dit mon guide :

    Arles-amphiteatre-entree

     

    "D'un diamètre de 102 mètres, l'édifice s'appuyait non pas sur une colline (comme celui d'Orange) mais sur un portique extérieur de 27 arches." Il ne reste du mur de scène que deux énormes colonnes, qui font encore leur effet dans les concerts modernes :

    Arles-melange

  • Alyscamps

    Arles est une cité fascinante; ville active dans les traces d'une histoire impressionnante.

    Les Alyscamps, une des plus prestigieuses nécroples d'Occident. Ce site date de l'époque Gallo-romaine et perdure jusqu'à la fin du Moyen-Age.

    L'Allée des Sarcophages, de type grec (toit à double pente) ou romain (couvercle plat) :

    Arles-Alyscamps-sarcophages

     

    Elle mène à l'église Saint-Honorat, reconstruite au 12e siècle :

    Arles-Alyscamps-St honorat

     

    Ce site a inspiré de grands peintres comme Vincent Van Gogh ou Paul Gauguin.

  • Les beaux Baux

    de Provence. Ce village perché sur son rocher, au creux des Alpilles, est un merveilleux site. On y accède par un chemin escarpé (mais la beauté se mérite) :

    Baux-vue d'en bas

    N'empêche, sous le zénith du soleil en plein juillet, c'est dur.

     

    Puis on arrive dans le village, piéton, aux petites ruelles pavées :

    Baux-arts

     

    Au bout du village, une chapelle avec une petite placette ombragée :

    Baux-chapelle

     

    En empruntant une autre ruelle, on monte vers un plateau sur lequel fût édifié le chateau :

    Baux-chateau

    Y a rien de plat dans ce village !

     

    De là : spendide vue sur les Alpilles, les vignes et les champs d'oliviers (au nord) :

    Baux-alpilles

     

    Mais aussi sur le village (au sud) :

    Baux-village

    écrasé par le soleil... On essaie de repérer un bar pour la descente !

  • Sel rose

    Les salines de Giraud, au sud-est de la Camargue, étendent leurs couleurs sous le soleil du midi.

    Bleu, blanc, rose :

    salins de Giraud-3

     

    Des champs rosés à perte de vue, à la géométrie impeccable :

    salins de Giraud-2

     

    Au Nord, le village (Salin de Giraud). Un bac y part pour traverser le Grand Rhône vers Port Saint Louis et Marseille.

    salins de Giraud-1

     

     

    MAIS... Méfiez-vous de la beauté apparente. C'est ici, en pataugeant dans un petit lagon bleu, que Giwan s'est sectionné toute une partie d'un coussinet sur un déchet immergé.

    Le pharmacien de Salin est très serviable, la remplaçante de la clinique vétérinaire de Port Saint Louis a fait un très beau travail... et le bac, après 3 traversées, est pénible à attendre sous un soleil de plomb !

    Après 3 semaines de repos forcé, Giwan gambade à nouveau, plus en forme que jamais.

  • Aquae mortae

    Les eaux mortes. Pas très réjouissant comme nom pour la belle petite ville d'Aigues Mortes. Les remparts encerclent le vieux centre, percés par endroit d'imposantes portes.

    Au sud-ouest :

    Aigues-Mortes-remparts

     

    Au nord :

    Aigues-Mortes-pont

     

    A l'ouest, toujours ce haut mur d'enceinte (on est bien peu de chose quand même) :

    Aigues-Mortes 1

     

    Heureusement, l'intérieur est très accueillant, avec ses petites rues, la place centrale bordée de restaurants et terrasses. Très touristique, c'est sûr, mais n'en sommes nous pas tous un quelque part... Il y a cependant moyen de trouver des petits cafés plus calmes, à l'ombre de jolis arbres :

    Aigues-Mortes-arbre

  • Visite chez les uzétiens

    Uzès est une ravissante petite ville médiévale . Elle surplombe la petite vallée de l'Eure d'où jaillit la source du même nom. C'est d'ici que provenait l'eau alimentant la ville de Nîmes à l'époque romaine. Cette eau était acheminée via un aqueduc dont la partie la plus visible est le pont du Gard.

    Une des trois tours féodales du Duché, chateau des Ducs d'Uzès :

    Uzes-chateau

     

    Cathédrale Saint Théodorit :

    Uzes-cathédrale St Théodorit

     

    Et la tour Fenestrelle, vestige roman du XIIe siècle de l'ancienne cathédrale, "unique exemple en France de clocher rond" (dixit mon guide) :

    Uzes-tour Fenestrelle

    Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Uz%C3%A8s